Soutenez la recherche
sur les maladies infantiles

Impacts des mesures liées à COVID-19 sur les services et la santé périnatale


Projet de recherche dirigé : Geneviève Roch, inf. Ph.D. Professeure titulaire Université Laval Faculté des sciences infirmières


Collaborateurs (trices) :


- Université Laval à Québec : Marie-Pierre Gagnon, Gina Muckle, Maude Laberge, Annie Leblanc, Mathieu Ouimet, Thamara Pierce et George Tarabulsy

- Université McGill : Suzanne King, Tina Montreuil et Sonia Semenic

- Université de Montréal : Roxane Borges da Silva et Andrée-Anne Parent

- Université du Québec à Trois Rivières : Nicolas Berthelot

- Université du Québec à Montréal (UQAM) : Julie Poissant.


Plusieurs représentants(es) organisationnels et partenaires, engagés(es) à contribuer à l’accélération de la réalisation du projet et à la mobilisation des connaissances.


Quel est l’objectif du projet ?
L’objectif sera d’évaluer les impacts des mesures politiques et de santé publique liées à la COVID-19 sur les services de soutien, la santé en période périnatale et leurs conséquences sur le développement des bébés nés en contexte de pandémie.


La pandémie causée par la COVID-19, a exposé les populations vulnérables à une crise sanitaire mondiale. En l’absence de vaccin, les mesures politiques et de santé publique mises en œuvre pour limiter cette pandémie s’avèrent sans précédent. Le tout génère une expérience périnatale et une transformation de services de soutien dont la connaissance est essentielle au développement d’interventions rapides visant à maintenir la santé familiale en période périnatale.


Les chercheurs disposent actuellement des données issues d’une étude menée auprès de 1208 femmes enceintes et leurs partenaires, dont les répondants se répartissent avant et après l’annonce des mesures sanitaires d’urgence. Cette répartition offre une opportunité inestimable pour expliquer les impacts de la COVID-19. Ils disposent aussi de données sur le recours à différentes sources d’information périnatale, et sur les services de soutien offerts par les organismes à but non lucratif (OBNL) en période périnatale. Le déploiement spontané de services de soutien numérique et/ou à distance par ces OBNL a le potentiel d’agir comme filet de sécurité auprès des nouvelles familles, mais demeurent méconnus et se heurtent à des enjeux de collaboration.


Les retombées de l’étude permettront d’éclairer les décisions cliniques, de gestion et les interventions en périnatalité, petite enfance, famille grâce à des résultats rigoureux et pertinents. Elles faciliteront la mise à l’échelle de services au regard des difficultés de santé mesurées, tout en ouvrant à des projets contribuant au mieux-être des familles et au développement sain des enfants.


Quel est l’originalité du projet ?
L’originalité de ce projet relève principalement du fait que cette équipe de chercheurs est la seule au Canada à disposer de données issues d’une étude de cohorte avec indicateurs de santé périnatale recueillies auprès de femmes enceintes et de futurs pères se distribuant avant et après le début de la crise de COVID-19. Cette étude dispose aussi de données sur les difficultés conséquentes à la COVID-19, les services d’éducation prénatale de groupe et en ligne, les autres sources d’information et services périnataux auxquels les parents ont eu recours avant et selon l’évolution de la crise pandémique.


Quel sera l’impact des avancées ?
Les retombées de cette recherche se traduiront par des résultats pertinents aux décisions relatives aux services périnataux et aux mesures de santé publique pouvant intervenir sur le soutien et la santé périnatale. Le tout afin d’estimer les impacts de la COVID-19 et d’intervenir rapidement pour prévenir et/ou atténuer les problèmes de santé et de développement pouvant survenir à court, moyen et long terme chez les enfants nés en contexte de pandémie.


Quelles sont les transformations visées pour la santé des enfants ?
Les résultats permettront d’expliquer les impacts de la COVID-19 sur différents services de soutien et santé périnatale, dont celle des enfants nés en contexte de COVID-19. Au-delà des seuls enfants pouvant être infectés par ce virus, tous les enfants sont actuellement exposés à différents facteurs contribuant au stress prénatal de leur mère, déjà connue comme pouvant occasionner différents problèmes neurodéveloppementals. En comprenant mieux comment les futurs et nouveaux parents expérimentent les difficultés liées à la COVID-19 et quels services périnataux et de soutien peuvent agir pour diminuer leur anxiété, il sera rapidement possible de mettre en œuvre des interventions adaptées afin de limiter les conséquences de la COVID-19 sur le développement sain des enfants.


Quel est l’effet de levier potentiel ?
Le projet est soumis au concours des IRSC ainsi que deux nouveaux projets issus de celui proposé. L’un visant le démarrage d’une cohorte secondaire à celle en cours pour mesurer les effets de la COVID-19 sur la santé maternelle et le développement des enfants, et l’autre visant la conception et l’évaluation de Pérn@COVID une pratique organisationnelle visant l’intégration des services communautaires et de santé mentale pour intervenir tôt afin de dépister et prévenir les problèmes de santé mentale périnatale et de développement des enfants nés en contexte de COVID 19.